La commune honore sa centenaire

Ci-dessous, le discours prononcé à Marie Maye pour ses 100 ans le 28 septembre 2021

Chère Marie,

Nous sommes tout particulièrement heureux de nous réunir aujourd’hui autour de vous pour fêter vos 100 printemps !

Je devrais plutôt dire « vos 100 automnes » car, en effet, vous avez vu le jour le 28 Septembre 1921.

Marie HOURQUEBIE, fille de Jean-Baptiste et d’Amélie HONTAS, est l’aînée de 5 filles.

Contrairement aux garçons du village qui fréquentaient l’école publique, Marie prépare son certificat d’études (avec succès d’ailleurs !) à l’école privée sous la coupe de Mademoiselle Lamolaire.

Puis, son diplôme en poche, c’est tout naturellement qu’elle ira rejoindre la ferme pour aider ses parents, d’autant que son père doit endurer les séquelles de ses blessures de la première guerre.

Une vie active l’attend : les champs, la vigne, la basse-cour, les vaches laitières…

le monde qui vient acheter le lait et aussi l’entraide avec les voisins (vous étiez même présente lors des accouchements de vos voisines).

Votre voisin, Édouard, Joseph MAYE, né le 1er Avril 1917, était pour sa part resté éloigné des siens pendant 7 longues années, enchaînant le service militaire puis des années de guerre, qui l’avaient beaucoup affaibli.

La guerre vous l’avez connue, vous aussi Marie, ainsi que l’occupation. Mais rien ne vous fait peur et surtout pas le petit muret qui vous sépare de votre voisin Édouard, auquel……. vous allez vous unir le 22 Juin 1946 à la Maison Labanère, devant Joseph BARRÉRE, le maire de Cassaber !!!

De votre union sont nés Gilbert puis Anne-Marie (qu’on appelle Annie), puis 3 petits-enfants (Valérie, Stéphane et Florent) et 4 arrière-petites-filles (Élodie, Marie, Alizée et Billie). Une solide union qui ne prendra fin qu’à la disparition brutale d’Édouard à l’âge de 68 ans, en 1965.

Marie,…. Marie est pour nous le symbole d’une vie de foi, participant aux processions de la Fête-Dieu, aux grandes kermesses inter-paroissiales, chantant volontiers à l’église, vouant, à l’image des habitants de Cassaber, un véritable culte à Notre-Dame-du-Séqué.

Je vous sais bien entourée car vos enfants viennent vous voir régulièrement :

Gilbert vient travailler les terres de Cassaber en compagnie de son fils et Annie vous apporte plusieurs fois par semaine cette soupe dont vous raffolez du 1er Janvier au 31 Décembre, m’a t-on dit !

Marie semble ne pas se soucier du temps qui passe : jusqu’à ses 95 ans elle allait ouvrir et fermer les portes de l’église Saint-Jacques et, l’an dernier encore, elle s’était faite une joie d’assister à la procession du 15 Août à Notre-Dame-du-Séqué. D’ailleurs elle ne rechigne jamais à monter dans le pick-up de Gilbert pour aller « passayer », faire le tour de Cassaber et saluer Notre-Dame-du-Séqué !

Dotée d’une solide santé, jamais malade, elle garde ses bonnes habitudes : elle lit entièrement le journal chaque jour et……….. sans lunettes, s’il vous plaît !

Marie permettez-moi, en mon nom et en celui de mon conseil municipal, de vous souhaiter un très bon anniversaire, de vous féliciter chaleureusement pour cette vie bien remplie, de vous souhaiter encore de très nombreux journaux à lire, et de promenades en pick-up !!

Mais je ne veux pas vous laisser partir sans vous donner rendez-vous pour vos 105 ans ! Donc… à bientôt, Marie !